Pour voir l’article su Forbes

Créer sa start-up dans son garage quand on vit à Paris est de l’ordre de l’improbable. Heureusement, dans la capitale française de la « start-up nation » les espaces dédiés aux entrepreneurs poussent comme des champignons. Incubateurs, accélérateurs, cafés, petit tour, non exhaustif, des lieux incontournables pour tout entrepreneur.

« Entrepreneur is the new France ! » avait lancé, in English please, Emmanuel Macron – dans une de ses formules toute sibylline – à la communauté entrepreneuriale d’ores et déjà conquise lors de l’inauguration du campus de start-up Station F, en juillet dernier.  Et Paris est la capitale de sa « start-up nation », autre formulation présidentielle prononcée à Viva Tech en juin.

Si les jeunes pousses pullulent comme des champignons après la pluie, les lieux qui leur sont directement destinés aussi. Petit tour, non exhaustif, des espaces start-up compatibles de la capitale.

Se former

  • L’école 42 : pour se former au code ou pour piocher dans un vivier de jeune développeurs. Fondée en 2013 par Xavier Niel, « 42 » pour les intimes, propose une formation au code en presque autonomie après être passé par La Piscine, une immersion d’un mois dans la programmation informatique. Autre originalité de la sélection, l’école 42 ne demande pas de niveau d’étude particulier pour l’intégrer. 96, boulevard Bessières, 7017 Paris (et à San Francisco).
  • Simplon : Entreprise sociale, Simplon est né en 2013 dans une ancienne usine de Montreuil avec pour idée de former au code les femmes, les enfants, les réfugiés, etc. Gratuites et professionnalisantes, les formations intensives courent sur 7 à 20 mois. Son fondateur vient de remporter le prix de l’entrepreneur social. Montreuil, Paris 18ème, 19ème, 20ème, Pantin, Saint-Maur, Clichy-sous-Bois, Aulnay, Sarcelles.
  • Le Wagon : Créé en 2014 par deux frères, Le Wagon propose des cursus « développeur front end », « fullstack » ou comprendre Javascript et débuter avec Ruby on rails. 16 villa Gaudelet, Paris 7011 (et dans 26 autres villes).
  • Ecole IA (Microsoft et Simplon) : Concurrence directe de l’école 42, une école IA(intelligence artificielle) a été inaugurée début mars à Issy-les-Moulineaux. Lancée par Microsoft et Simplon, cette formation compte intégrer de étudiants en reconversion professionnelle ou décrocheurs scolaires. Une certification d’équivalent bac+3 validera la formation. Issy-les-Moulineaux.

Incuber et accélérer

  • La Ruche Factory : Incubation de plusieurs appels à projets. La Ruche se concentre sur l’entrepreneuriat social. En ce moment, Les Audacieuses est un programme d’accompagnement des femmes dans l’entrepreneuriat social pendant 9 mois. 24 rue de l’Est, Paris 75020.
  • Liberté Living Lab : C’est le « QG de la tech for good », fondé en 2016 au cœur du sentier. 2000 m² pour les entrepreneurs engagés sur des enjeux de société. Incubation et accélération de projets, espaces de coworking. Ses créateurs veulent construire une « social valley à la française ». 9 rue d’Alexandrie, 75002 Paris.
  • Paris Pionnières (WILLA) : Paris Pionnières est devenu Willa, ce 8 mars 2018. Du boot camp à l’incubation, Paris Pionnières propose un accompagnement pour les projets portés par les entrepreneures. En 13 ans, 350 startuppeuses ont été soutenues. 35 rue du Sentier 75002 Paris.
  • Paris & Co : C’est une agence de développement économique de la ville de Paris qui compte plusieurs incubateurs, regroupés par thématiques. Le Rolling Lab pour les mobilités urbaines (48 rue René Clair, 75018), le Labo de l’édition (75005), le smart food Paris (75020), le tech care Paris (75015), etc.
  • Station F : on ne le présente plus, le plus grand campus de start-up au monde conçu par Xavier Niel accueille des start-up, des incubateurs d’écoles, dont HEC, ou d’entreprises, dont Facebook, et propose ses propres programmes. Parvis Allan Turing, Paris 75013.
  • The Family : ni accélérateur, ni incubateur, The Family propose un programme très complet d’aide et d’accompagnement atypique. Et se présente comme une « société privée d’investissement » en entrant au capital des jeunes pousses qui passent en son sein. The Family est porté depuis 2013 par un trio complémentaire, avec l’enthousiaste Alice Zagury. 25 rue du petit Musc, 75004 Paris.
  • Numa : Numérique et humain, Numa est un pionnier de l’innovation parisienne. Lancé par Marie-Vorgan Le Barzic (fondatrice de Quartier numérique en 2006, de La Cantine en 2008 et du Camping en 2011), Numa est présent dans une petite dizaine de villes en Europe, mais aussi au Mexique, et propose d’anticiper le futur. 39 rue du Caire, 75002 Paris.

Réseauter (et coworker)

  • WeWork : C’est le géant américain du coworking. Créée en 2010 par Adam Neumann à New-York, l’entreprise présente dans une petite vingtaine de pays dans le monde, est arrivée en France en 2016 et compte déjà quatre espaces. La recette du succès tient dans la possibilité d’y louer des bureaux privatifs ou sans poste attribué. 40 rue du Colisée 75008, 64-66 rue des archives 75003, 92 Champs-Elysées 75008, 33 rue Lafayette 75009.
  • The Hoxton : au cœur de la Silicon Sentier, The Hoxton est un ancien hôtel particulier du 18ème transformé en hôtel, et surtout en café, ouvert de 7 à 23 heures (et même 1h30 du jeudi au samedi). C’est l’endroit idéal pour réseauter tant tous les startuppers du moment s’y croisent, y travaillent, et y organisent leurs rendez-vous. Ambiance chaleureuse et studieuse, mobilier confortable et décorum industriel, comme on l’aime dans la start-up nation. 30-32 rue du Sentier.
  • L’Anticafé : C’est le café du startupper, il peut s’y poser des heures, boires des cafés longs comme des thés, et travailler sur son ordinateur. L’Anticafé est présent dans Paris à Beaubourg, Louvre, République, Olympiades, Station F, et La Défense.

Et aussi, créer

Laisser un commentaire